SaSa

Peintre / Painter

« Le langage absolu se retrouve en tous les arts, qui, en ce sens, sont comme des énigmes, signifiant impérieusement et beaucoup sans qu’on puisse dire quoi. »

Alain

Née en 1972 à Aix-en-Provence

Vit actuellement à Tours

Lauréate du « Study Tour of Japan for European Youth » 2006

(Ministère des Affaires Etrangères japonais)

Maison des artistes n°SB52901

Born in 1972 in Aix-en-Provence (France, Provence)

Lives in Tours (France, Loire Valley)

Awarded by the Japanese Ministry of Foreign Affairs

(Study Tour of Japan for European Youth 2006)

BIOGRAPHIE / BIOGRAPHY    FORMATION/Education  EXPOSITIONS / EXHIBITIONS    PRESSE / PAPERS 

Mon sujet de prédilection est la nature, plus particulièrement les arbres et les Alpilles. Il est un lieu que j’affectionne spécialement : celui de Roquemartine. J’y ai peint sans relâche les ruines du Château de la Reine Jeanne surplombant la plaine. Je peins généralement sur le motif.

J’ai appris le dessin et la peinture en ateliers d’artistes auprès de maîtres. Influencée au début de mon apprentissage par l’école provençale, puis par l’expressionnisme allemand, je recours souvent, pour souligner les formes, aux cernes de Bleu de Prusse, couleur très présente dans les estampes japonaises.

Coloriste, j’accorde beaucoup d’importance aussi au trait que j’interroge à travers une étude de la calligraphie et une éventuelle grammaire des formes. La juxtaposition de l’encre noire sur fond blanc constitue ainsi l’un des axes de mon travail, tout comme l’étude du geste et du corps en mouvement.

Versée dans la culture japonaise, je m’intéresse plus particulièrement aux influences réciproques entre les cultures et à l’existence d’un langage universel commun à tous les êtres humains. Les émotions, le dialogue et la subjectivité sont au cœur de ce travail et de cette recherche.

Je signe mes tableaux des premières syllabes et de mon prénom et de mon nom : SaSa.                                                                                                                                       

En japonais, « sasa » signifie « bambou nain ».

Extrait des Notes de Chevet de Sei Shônagon :
« 35. Sujets de poésies
La capitale. La puéraire. La bardane d’eau. Le poulain. La grêle. Le bambou nain. La violette à feuilles rondes. Le lycopode. L’avoine d’eau. La sarcelle. Le canard mandarin. Les massettes poussées çà et là, en automne. Le gazon. La liane verte. Le poirier. Le jujubier. Le « visage du matin ». »
Sei Shônagon, Notes de chevet –titre original Makura no sôshi-, traduction et commentaires par André Beaujard, Gallimard/Unesco, 2005, 1966 pour la traduction française et l’introduction, p, 92